Diner de cons chez les socialistes

Diner de cons au PS ou les cons sont Manuel Valls ministre et Jean-Christophe Cambédélis politicien de seconde zone aussi violent que son patron. Résultat un Valls hué et un Cambadélis ceinturé par la sécurité.

ManuelValls

En quel siècle vivent donc ces hommes caractériels, autoritaires, n’acceptant aucune contradiction, se comportant en véritables ennemis du peuple Français, au seul profit de la finance et de quelques avides marchands du temple en train de vendre meubles et plus belles valeurs de la France ?

Dès le début du repas, une centaine de militants du MJS (Mouvement des jeunes socialistes) tendance progressistes ont entonné « Macron démission » pendant quelques minutes. «Les 35h on s’est battu pour les avoir on se battra pour les garder» clament t’ils.

Très vite, plusieurs tables se mettent à crier: «Taubira présidente», irritant les maitres de céans, Cambadélis Manuel Valls. Manuel Valls se lève alors de table et se dirige vers les agitateurs. Jean-Christophe Cambadélis fait de même, prêt à frapper le premier venu qui se trouvera sur son chemin, et selon BFM TV, il saisit au col un des Jeunes qui manifeste sa colère en criant avec ses camarades et le service d’ordre est finalement obligé de le ceinturer.

Quand à Valls il manifeste son agitation avec un autre jeune, pret à la frapper, puis très énervé et incapable d’écouter les souhaits des jeunes, quitte le diner en claquant la porte.