Batardes déchéances paternalistes

FN et Républicains se déchirent sur la paternité de la déchéance, un internaute sur Facebook souligne très bien le dilemme paternaliste en titrant « C’est moi le père ! Non c’est moi ! »
GermaineTillion
#LesRépublicains et le #FrontNational, partis pro fascistes, se déchirent sur la déchéance, non pas la leur, mais celle des condamnés en ajoutant doubles peines à doubles peines, jamais satisfait, presque libidineux.

Peut être qu’en fin de peine, on devrait ajouter la torture avant de bannir ? l’écorchement vif ? l’écartèlement ? le viol ? marquer aux fers rouges les visages des condamnés en fin de peine dans un Guantánamo sur mesure pour nos amateurs de tortures, ceci afin de contenter les deux parties dans le surenchérissement du sadisme ? Une saine compétition qui pose la question suivante, lequel de ces trois sanguinaires éjaculera le plus loin la rentabilité de l’affaire ?

 Et si on légalisait la torture Monsieur Valls ?

Après tout avec la corrida dont tout les sadiques sont amateurs, tels Valls, Sarkozy, Lepen, et autres petits tortionnaires indirects, mais au moins actifs dans la jubilation, on nous a habitué à ne plus entendre les cris de bonheur et les éjaculations des sadiques, des politiques hystériques, on nous a habitué à ne plus entendre les cris de souffrance des autres races. Ces « animaux ».
Allez poussons la paternité jusqu’au cannibalisme, et si on mangeait les terroristes ? Après tout, le progressisme n’a pas de dogmes inés, il peut suivre le couloir du meilleur comme celui du pire. Du copier coller qui va finir par faire passer Daesh pour un parti d’enfants de chœurs.
Après tout, ce n’est plus une race l’animal, le terroriste, ce n’est plus un humain, ce n’est plus…  Plus quoi ? une émanation ratée d’une éducation, d’une politique, d’une culture, d’un social désastreux ? Que de belles idées offrent république, socialisme, patriotisme, Hitler doit s’en noyer dans son cercueil à force de s’en baver dessus de  jalousie. Kim Jong doit s’en jouir dessus, quelle saine autorité doit il clamer en son fort intérieur non moins sadique, psychotique, psychopathe, maniaque.
Vous ne m’en voudrez pas de ne pas vous parler de toutes leurs « bonnes » idées du genre. Voila diplomates, savants, intellectuels, historiens, 4. 5 millions d’années plus loin. Il est des jours ou je voudrais que Dieu existasse, ne serait ce que pour ne plus entendre les cris de l’enfer si primitif, si brutal, si répugnant, si terrien. PB.
[cptr]
,

Laisser un commentaire