L’espérance de vie en baisse

Le constat établi par l’Insee dans son bilan démographique de l’année 2015 fait état d’une perte de 0,3 année d’espérance de vie pour les hommes et 0,4 pour les femmes.

mourir

«Le nombre de décès n’avait jamais été aussi élevé depuis l’après-guerre», souligne l’Institut. En 2015, il était de 600 000, soit une hausse de 41 000 par rapport à l’année d’avant. Un pic qui s’observe surtout chez les plus âgés, dont les baby-boomers, qui représentent près d’un sixième de la population française.

Cette hausse de la mortalité a également rencontré une baisse des naissances en 2015. En cause, selon l’Insee, un «comportement de moins en moins fécond» des femmes de moins de 30 ans depuis les années 1970 : le nombre de naissances pour 100 femmes entre 25 et 29 ans est passé de 12,3 à 11,9.

L’espérance de vie des hommes est dans la moyenne de 79 ans, tandis que celle des femmes est de 85,1 ans. Toutefois il faut relativiser ces chiffres si on tient compte du milieu social, les conditions sociales d’existence diminuant en qualité depuis 2007, les pauvres, les bas revenus, les smicards restent les plus touchés.

,

Laisser un commentaire