Marine Lepen mal aimée au Quebec

Marine Lepen mal aimée au Québec ? Marine Lepen n’attire pas les foules dans nos froides contrées, elle a été mise à mal pour son logement. Deux hotels ont annulé ses réservations. Enfin, une journaliste l’a vertement taclé.

lepen-montreal

La presse n’a pas été tendre non plus. Jeudi dernier, c’était clair et sans appel: pas un seul membre de la classe politique québécoise ou canadienne ne voulait être vu, mort ou vivant, en compagnie de Marine Le Pen, la chef du Front national selon les tout les médias s’avisant du sujet.

Marine Le Pen a ironisé sur les « faux humanistes » du Canada, où devrait prochainement être abrogée la déchéance de nationalité, comme s’y était engagé le nouveau Premier ministre, Justin Trudeau dans sa campagne alors que son extension est à l’étude en France. Elle a également dénoncé une classe politique canadienne vivant « dans le monde des bisounours », en particulier sur le radicalisme religieux, s’attirant des commentaires peu amènes dans la presse locale.

 

De fait, aucun de ces « bisounours », à commencer par le Premier ministre québécois Philippe Couillard, n’a souhaité la rencontrer, si ce n’est quatre personnes se réclamant du Parti Québécois (souverainiste) rapidement désavouées par leur président, Pierre Karl Péladeau, pour qui « l’histoire, la doctrine et les propositions » du FN sont « aux antipodes des valeurs » de son parti.

[cptr]

Laisser un commentaire