Irak la terrifiante arrogance de Blair

Tony Blair, à Londres lors de sa longue conférence de presse pour s’expliquer sur la guerre en Irak, on a surtout retenu l’image d’un homme « arrogant », aussi comédien que ses pairs politiques s’accrochant à « l’illusion » qu’ils sont indispensables ou qu’ils ont raison.

Le monde sous la coupe de criminelsLes bénéfices associés à cette hécatombe ont été nombreux et juteux, le monde sous la coupe des criminel se rappellera de Blair, de Bush, de Sarkozy, comme des criminels qui ont infligé une tempête terroriste supplémentaire à un monde fragile et instable.

Et Bush dans tout ça ? Silence sur toute la ligne. Du TPI à l’ONU en passant par les chefs d’état d’autres pays. Selon que vous serez riches ou puissant.. une expression qui prend toute sa dimension dans un monde ou la justice est à dimension variable.