Macron: dérapage antisémite ?

« C’est très important de faire respecter la neutralité du service public. La religion ne peut pas être présente à l’école. Toutefois, j’entends peu de gens émus lorsque les conséquences de ce débat envoient de plus en plus d’enfants dans des écoles confessionnelles qui leur enseignent la haine de la République, professent des enseignements essentiellement en arabe ou, ailleurs, enseignent la Torah plus que les savoirs fondamentaux. Quand certains réclament des menus dans les écoles sans aucun accommodement et veulent que tous les enfants mangent du porc, ils pratiquent une laïcité revancharde dangereuse », a déclaré Emmanuel Macron dans un long entretien accordé à l’hebdomadaire Marianne.

macron

« Ces propos sont profondément offensants, inexacts et caricaturaux », a dénoncé dans un communiqué le FSJU.

Selon le président du FSJU (Fonds Social Juif Unifié), Ariel Goldman, « l’enseignement privé juif respecte scrupuleusement les programmes scolaires définis par le ministère de l’Education nationale ».

« Les établissements de l’enseignement privé juif et les élèves qui les fréquentent ne sauraient faire l’objet d’amalgames douteux et dangereux », a fustigé le président du FSJU.

Des propos inutiles et seulement racoleurs, électoralistes, et plutôt lamentables pour un ex ministre de l’économie souhaitant être président de la république Française, un aussi mauvais calcul qu’une intention malsaine, populiste, qui ne fait que creuser un peu plus les divisions entre les Français de différentes confessions et entre religions/religieux et politiques prêt à faire feu de tout bois pour être élus, fissurant ainsi un peu plus la laïcité.